Artisanat pour tous - Le coin des mains agiles

index généralcourrielnouveautésconversions

Bougies

Historique

Nous devons la bougie à mèche aux Romains, mais cette bougie était faite de suif, fumante et nauséabonde. L'utilisation de cire d'abeille date du Moyen-Age. Contrairement au suif, la cire d'abeille a une odeur agréable et brûle proprement. Par contre, ce type de bougie était réservé à l'Église et aux gens fortunés car elle ne pouvait être produite en grandes quantités.

Les premières bougies de type standard virent le jour à la fin du 18e siècle, résultat de l'essort de l'industrie de la chasse à la baleine, plus spécifiquement du cachalot. Les bougies faites de ces acides gras brûlaient proprement et ne ramollissaient pas ni ne se déformaient pendant les périodes chaudes de l'année. Elles étaient aussi connues pour leur lumière claire, qui devint le standard pour la photométrie.

La bougie plus contemporaine fut développée pendant la révolution industrielle. Au début des années 1800, la découverte du pétrole permit le développement de la paraffine, qui devint une production commerciale en 1850. La paraffine, sous produit des résidus du raffinage du pétrole, brûle proprement, n'a aucune odeur déplaisante et est très économique à produire. Son seul inconvénient était son point d'inflammabilité très bas. Ce problème fut résolu avec la découverte et l'utilisation de l'acide stéarique (stéarine).

Avec l'avènement de l'ampoule électrique en 1879, l'utilisation des bougies déclina drastiquement pendant vingt ans puis la bougie reprit la faveur du public, non pas comme source de lumière mais comme objet symbolique et décoratif.

Les premières bougies étaient faites par trempages successifs de mèches suspendues à une tige de métal dans du suif liquide jusqu'au diamètre désiré. Le mème procédé fut ensuite utilisé pour la cire d'abeille liquide puis la paraffine. L'utilisation d'un moule cylindrique dans lequel est versé la cire liquide vu le jour au 15e siècle en France. Ce cylindre avait un petit trou au centre pour y passer la mèche, qui était retenue par des fils de métal jusqu'à la première coulée, puis la mèche était tendue et les fils de soutien retirés. Les fabriquants de bougies de cette époque blanchissaient les bougies en les laissant dehors, tout en les protégeant du soleil et des éléments pendant 8 à 10 jours.

Un intérêt nouveau pour les bougies débuta au milieu des années 1980, quand celles-ci s'installèrent dans les moeurs comme cadeaux, objets de relaxation et d'ambiance. Les années 90 virent de nouvelles recettes de cire, comme la cire en gel (un autre dérivé du pétrole) qui donne une bougie complètement transparente, la cire d'huile de palme et la cire d'huile de soya qui brûle plus lentement et donne une lumière plus tamisée. De même, un intérêt vers la confection domestique de bougies donna un essort aux fabricants de moules qui redoubla d'imagination pour proposer des moules aux formes diverses et pour toutes les circonstances. Également, cet engouement a incité les compagnies de fournitures à produire des teintures aux couleurs variées, des parfums qui s'harmonisent avec la forme, odeur de rose pour un moule en forme de rose, par exemple, et des moules de matériaux plus modernes.

Cire d'abeille ou paraffine?

Depuis son invention, la paraffine est encore la matière la plus utilisée, car elle est plus économique. Elle se vend en blocs épais ou sous forme de poudre, sa couleur varie du blanc pur au crème. L'ajout d'additifs, de certains colorants ou de parfums peuvent modifier son point de fonte (indicatif MP).

La cire d'abeille est plus traditionnelle mais, à moins d'être en plaque roulée, elle n'est presque jamais utilisée seule. Même les cierges de l'église catholique n'en contiennent que 35%. L'ajout de paraffine rend la bougie plus lustrée et elle brûlera moins vite.

Stéarine et autres additifs

Connu aussi sous le nom d'acide stéarique ou de stéarine, cet additif, très perméable aux colorants, se présente sous forme de paillettes blanches. Il donne des bougies opaques, aux couleurs vives. De plus, il contracte la cire et permet un démoulage plus facile. La plupart des recettes demanderont 10% de stéarine, mais d'autres iront jusqu'à 20%. Plus vous ajouterez de stéarine et plus dure sera la bougie, mais attention de ne pas trop en mettre, sinon la bougie risque de ne pas brûler du tout.

Utilisés surtout en Amérique, les Vybar 103 et 206 réduisent l'apparition de bulles d'air et augmente la qualité des couleurs et des parfums. Ils contractent la cire mais, employé en trop grande quantité, ils peuvent causer un effet de vagues. Le Vybar 103 permet de garder le point de fonte au-dessus de 130° F. alors que le Vybar 260 permet de garder le point de fonte en dessous de 130° F.

Le terme MP, utilisé sur les étiquettes de ces produits est un indicatif du degré de fonte (Melt Point). Par exemple, une paraffine qui fond entre 135-140° F. sera classée 140 MP.

Mèches et supports à mèche

Les mèches des bougies sont des cordonnets de lin blanchi (ou de coton) tressé qui se vendent généralement en bobines ou en paquets pré-coupés; la taille varie suivant le diamètre de la bougie à laquelle ces mèches sont destinées. Une mèche conçue pour une bougie d'un pouce consumera entièrement une bougie d'une diamètre d'un pouce. Par contre, cette mème mèche sur une grande bougie brûlera un trou d'un pouce. Ce qui semblerait inacceptable pour un cierge (une mèche noyée dans la cire) sera capitale pour une bougie décorative où l'extérieur ne doit pas brûler.

Les supports à mèche sont des plaquettes de métal qui permettent de fixer la mèche au bas de la bougie. Pour les bougies de type pilier, le support est un disque plat avec un trou au centre où on fixe la mèche avant de la placer dans le moule. Pour les bougies en contenant, le support est un carré à coins retournés, ces coins permettant un espace entre le fond du contenant et la fin de la mèche, évitant ainsi une trop grande chaleur au fond du récipient.

Moules

Les moules les plus économiques sont sans contredit les contenants qu'on a sous la main. Les boîtes de conserves servent à faire les piliers, les cartons vides de lait donnent les bougies carrées mais ce ne sont que quelques exemples parmi d'autres.

Vous pouvez également utiliser des moules à gâteau, des pots de yoghourt, des pots à fleurs, des bouteilles de tous les formats, des cartons de crème glacée, etc. Certains seront réutilisables et d'autres non.

Vérifiez toujours à l'avance si le contenant supporte la chaleur de la cire fondue. S'il résiste à l'eau bouillante, il convient pour la cire. Votre moule ne devra avoir aucun trou, sinon bouchez-les avec du mastic ou de la plasticine. De plus, le moule devra être plus large d'un côté, pour que la bougie puisse en sortir.

Les moules commerciaux sont soit en métal (fer-blanc, acier inoxydable, aluminium) ou en plastique résistant à la chaleur. Ils viennent en plusieurs tailles mais aussi en plusieurs formes différentes dont certaines sont difficiles à reproduire avec d'autres matériaux. Certains de ces moules sont traités pour être faciles à démouler. Pour les autres, vous aurez besoin d'un aérosol de silicone ou les huiler. Informez-vous avant l'achat.

Thermomètre

Un thermomètre à bonbons est indispensable pour savoir si la cire est à la température voulue ou non. De plus, chaque type de bougie (moulée, coulée ou trempée) requiert une température différente. Vérifiez le point de fonte de la cire que vous employez. Une trop grande chaleur risque de dégrader les colorants et parfums.

Ne laissez pas le thermomètre dans la cire qui se fige. Au cas où elle serait déjà durcie, n'essayez pas de décoller la pellicule du thermomètre, qui le casserait, mais plongez-le dans de l'eau chaude pour faire fondre la cire.

Colorants

Certaines bougies pourront être colorées avec des crayons de cire, mais les résultats seront variables. La couleur de la cire chaude teinte aux crayons de cire est légèrement plus pâle que la cire refroidie. Pour une teinte soutenue, utilisez des colorants à cire. On les trouve soit en poudre, en bâtonnets, ou en pastilles. Attention au dosage, car trop de colorant empêchera la bougie de brûler.

Pour tester la coloration, immergez dans de l'eau froide une cuiller de cire. La cire teintée de cette façon a tendance à éclaircir en durcissant. Commencez par une petite dose de colorant et renforcez-la si nécessaire. Une petite pincée de colorant en poudre suffira pour une chopine de cire liquide. Une pastille solide donnera une couleur intense et pure à environ 4 1/2 livres de cire. Si vous souhaitez une coloration atténuée, utilisez moins de cire ou coupez la pastille. Vous pouvez également mélanger les couleurs pour obtenir une plus grande variété. Les colorants en poudre sont plus économiques à l'achat, mais le dosage est plus précis avec des pastilles.

Parfums

Il existe des arômes spécialement conçus pour la cire, tels le laurier, le pin et le santal. Vous pouvez également utiliser des huiles essentielles pour des ouvrages plus spécifiques, comme le chocolat, le citron, la fraise, la rose mais pour celles-ci, attendez que la cire soit un peu refroidie, car elles se dégradent à la chaleur. L'ajout de parfums modifie le point de fonte de la cire et si vous en mettez trop, vous pouvez vous retrouver avec une plaque huileuse près de la mèche. L'odeur est particulièrement forte lorsque la bougie vient d'être soufflée.

Casseroles et récipients

image
Les ingrédients de base d'une bougie (cire d'abeille, paraffine, stéarine) ne doivent jamais être fondus directement sur la cuisinière. L'obtention d'un bain-marie se fait en mettant de l'eau dans une casserole sur le feu, puis en plaçant la cire dans une autre casserole dans l'eau. Il n'est pas nécessaire d'utiliser une des cassroles de votre cuisine pour faire fondre la cire. Une grande boîte de conserve fait tout aussi bien, et vous n'avez pas à vous soucier des transferts des parfums au métal. Lavez la boîte et enlevez l'étiquette de papier avant l'usage.


Les bougies trempées nécessiteront des récipients un peu plus haut que la bougie terminée car la bougie fera monter le niveau de cire dans ce récipient. Ceux-ci peuvent être en verre ou en métal (pichet, vase, boîte de conserve, etc.) et vous devrez protéger votre table de travail de la chaleur. Utilisez aussi des poignées ou des mouffles à four pour éviter les brûlures aux mains.

Pour certaines techniques requérant des découpages de cire, une tole à biscuit avec un rebord sera utile. Certains récipients profonds seront aussi utilisés pour refroidir ou réchauffer la bougie au besoin.

Autres fournitures

Maintenant que les fournitures de base ont été décrites, passons aux matériaux plus spécifiques.

  • La plupart de vos bougies seront lisses. Un chiffon doux en fera ressortir le lustre avant l'emploi.
  • La plasticine ou le mastic serviront à boucher le trou de mèche sous le moule.
  • Une règle, un bâtonnet ou un crayon servira à tenir la mèche droite pour certaines bougies coulées.
  • Pour égaliser le dessous de certaines bougies trempées, utilisez une plaque chauffante.
  • Les appliquées de cire sur une bougie se feront avec une tôle à biscuit avec rebord assez haut, un emporte-pièce qui accepte la chaleur, et un bac d'eau froide pour faire durcir les morceaux.
  • Un grand seau d'eau froide est nécessaire lorsqu'il faut réduire la température de la bougie d'un seul coup.
  • Des crochets serviront à suspendre les bougies trempées pendant qu'elles durcissent ou entre les trempages.
  • Naturellement, des ciseaux seront nécessaires pour couper la mèche, soit du support avant démoulage, ou pour en réduire la taille avant emploi (et éviter qu'elle ne fume).
  • Un batteur à oeufs, une spatule, du vernis, un couteau à tailler, autant de matériaux très différents que nécessiteront des techniques particulières.


Règles de sécurité

Faire des bougies peut être facile, mais n'oubliez jamais que vous travaillez avec un liquide bouillant et une source de chaleur. Si vous n'êtes pas prudent, vous pouvez vous blesser ou causer d'importants dommages à votre maison. Dans tous les cas, prévoyez la possibilité d'incendies.

  1. Ayez sous la main TOUTES les fournitures nécessaires à l'exécution de votre bougie AVANT de commencer.
  2. Ne laissez JAMAIS la cire sans surveillance, même pas dans un bain-marie. Décrochez le téléphone et envoyez le petit dernier chez grand-mère s'il le faut, mais ne quittez jamais la cire des yeux.

  3. Ne chauffez JAMAIS la cire à l'excès. Apprenez le degré d'inflammabilité de votre cire. Toute recette de cire, quels que soient les additifs, prendra feu lorsqu'elle atteindra son point d'inflammabilité. Si vous ne connaissez pas le degré d'inflammabilité de votre cire (recette maison par exemple), ne la chauffez jamais au-dessus de 200° F. même dans un bain-marie. La fumée qui se dégage d'une cire surchauffée peut causer des troubles respiratoires profonds. En cas d'accident, fermez tous les feux de la cuisinière (ou débranchez le bain-marie électrique), évacuez la pièce et aérez.

  4. Gardez TOUJOURS la cire loin des flammes nues, et cela comprend aussi les cigarettes.

  5. Utilisez TOUJOURS un thermomètre. Il est essentiel autant pour la sécurité que pour de bons résultats car vous devez toujours connaître la température de votre cire, quelle que soit la recette.

  6. Utilisez TOUJOURS un bain-marie. Si vous n'avez pas de bain-marie, utilisez une vieille casserole pour l'eau et une boîte de conserve pour la cire.

  7. Le point d'inflammabilité de la cire est habituellement au dessus de 300° F. Quelques recettes demanderont des températures au-dessus de 200° F. (sans jamais dépasser 250° F.), il sera donc nécessaire de chauffer la cire directement sur le feu (sans bain-marie). Dans un tel cas, faites chauffer la cire sur une plaque chauffante (pas de flamme nue) à l'extérieur de la maison.

  8. Ne mettez JAMAIS d'eau sur un feu de cire. Cela ne fera qu'étendre l'incendie et causer plus de dommages.

  9. Quand vous chauffez de la cire, gardez TOUJOURS à portée de main un couvercle de casserole, du bicarbonate de soude (la "Petite vache" du Québec) et un extincteur chimique à poudre sèche. Utilisez le couvercle pour éteindre les flammes dans la cire même. Le bicarbonate éteindra les petits feux. L'extincteur sera d'une grande utilité si vous mettez le feu aux rideaux ou avez un autre accident majeur. Ces articles devront être placés hors du champs de travail (qui pourrait être la source d'incendie) mais d'accès rapide.

  10. Utilisez TOUJOURS des mitaines de four ou des pinces adéquates lorsque vous manipulez des moules ou d'autres contenants chauds.

  11. Si vous échappez de la cire sur votre peau, passez votre main ou votre bras immédiatement à l'eau froide (pour disperser la chaleur), puis pelez la cire. N'utilisez jamais de corps gras sur une brûlure.

  12. Ne versez jamais de cire non utilisée dans l'évier ou la toilette.

  13. Ne JAMAIS donner une bougie en cadeau si vous avez fait la mèche vous-même; les risques d'incendies sont beaucoup trop grands pour cela.
  14. Ne laissez JAMAIS la fabrication devenir une routine au point que vous devenez insouciant.

  15. Ne laissez JAMAIS un enfant sans surveillance, même s'il connaît la recette par coeur.

  16. Les bougies en gel, à l'huile de palme ou huile de soya nécessitent un contenant.


Trucs et conseils

  • Gardez les restes de cire dans des contenants hermétiques (bacs de plastique, sacs refermables, bouteilles, etc.) pour éviter que l'accumulation de poussière ne salissent les prochaines bougies. Ceci est valable aussi pour les pastilles colorantes.
  • À moins que vous n'ayez un bain-marie électrique avec thermostat intégré, assurez-vous que vous ne manquez jamais d'eau dans la casserole du dessous (risque d'incendie si la cire chauffe trop);
  • Préparez vos moules en les huilant légèrement pour empêcher que la cire n'y colle. Enlevez l'excédent d'huile avec un papier mouchoir.
  • Polissez la bougie avec un tissu doux pour enlever les imperfections et attendez au moins 24 heures avant de vous en servir.
  • Pour des mèches économiques, il est recommandé d'acheter un lot de bougies bon marché dans un magasin d'escomptes. Choisissez les blanches, sans parfum. Ces mèches sont plus faciles à travailler car elles sont déjà enduites de cire et plus raides que les cordes vendues dans des magasins spécialisés. Cassez ces bougies en menus morceaux pour conserver la cire (et la couler) et la mèche, pour votre propre bougie. Ajoutez toujours un peu de cire neuve à la cire usagée (au moins 20%) pour en assurer la solidité.


Directives de base pour une bougie moulée

  1. Assurez-vous d'avoir tous les ingrédients et autres fournitures sous la main.
  2. Préparez votre moule et la mèche.
  3. Faites fondre la cire avec son additif dans un bain-marie en surveillant constamment la température à l'aide d'un thermomètre à bonbons.
  4. Ajoutez colorant et parfum.
  5. Placez le support sur la mèche, cirez celle-ci puis placez-la dans le moule, bien centrée. Fixez le haut de la mèche à une baguette si nécessaire (moulage non inversé)
  6. Coulez la cire dans le moule.
  7. Après un temps de refroidissement, percez des trous d'aération près de la mèche pour éviter les bulles d'air qui feraient grésiller la flamme.
  8. Coulez la cire jusqu'au niveau extérieur de la première coulée, pour égaliser le centre de la bougie. Cette étape peut nécessiter une ou 2 coulées.
  9. Laisser refroidir complètement.
  10. Démouler.
  11. Attendre au moins 1 semaine avant d'allumer la bougie.

Ces directives ne tiennent pas en compte les variantes contenues dans les pages des projets, les bougies au soya ou à l'huile de palme ni celles en gel.

Bougies flottantes

N'importe quelle bougie plus large que haute flottera sur de l'eau, que sa base soit plate ou arrondie.






Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics